Abat-jour récup

Abat-jour récup

with Un commentaire

Lors de notre premier dîner sur la table haute en palette fabriquée depuis peu, on n’y voyait pas grand chose dans nos assiettes. On s’est dit qu’il allait falloir ajouter rapidement une ou deux suspensions au dessus de la table afin de rendre nos repas plus lumineux.

Pour rester dans l’esprit récup, j’ai pensé fabriquer une suspension faite uniquement en bois de cagette, mais la réalisation ne me paraissait pas assez simple. J’ai donc eu l’idée de fabriquer la structure de l’abat jour en carton plié et collé, et d’utiliser du bois de cagette comme bois de placage afin d’harmoniser la suspension avec la table. Les trous de lumière ont été réalisés avec des pages du Gre.Mag (magazine de la ville de Grenoble).

 

Astuces de fabrication

La structure en carton à été réalisée en dessinant le patron sur du carton avec les lignes de coupe et les lignes de pliage.

Les morceaux de palettes ont été découpés avec des gros ciseaux; ce n’est pas optimal mais c’est simple et ça fonctionne assez bien.

Le collage du carton et des morceaux de cagette sur le carton a été réalisé dans un premier temps grâce à un pistolet à colle chaude. Ça fonctionne très bien à froid, mais comme j’ai installé une petite ampoule halogène qui chauffe bien, tous les collages du haut de l’abat jour n’ont pas tenu. J’ai donc dû les reprendre avec de la colle à bois. Je vois deux solutions pour régler ce problème : n’utiliser que de la colle à bois (moins pratique pour le montage car il faut presser le temps de la prise) ou utiliser une ampoule à LED qui ne chauffe pas (ce qui est une bonne option en terme de sécurité aussi).

On peut voir les petits trous d’aération sur le haut de l’abat-jour pour éviter que celui-ci ne chauffe trop.

Une réponse

  1. […] le lendemain, en utilisant des tasseaux que j’avais déjà. J’ai ensuite fabriqué la suspension avec un abat-jour aussi en matériaux de […]

Répondre